behavioral

Projet « No Safe Haven »

En collaboration avec CCJI 
Amnistie internationale et le Centre canadien pour la justice internationale travaillent en collaboration sur le projet « No Safe Haven ». Ce projet s’inscrit dans une série de rapports d’Amnistie internationale sur la disponibilité des recours et procédures juridiques visant les crimes internationaux dans différents pays. Un rapport sur l’Allemagne a déjà été publié en 2008.

La Clinique de droit international pénal et humanitaire travaille sur ce projet en collaboration avec Amnistie internationale et le CCJI depuis l’été 2011. L’objectif final est la création d’un rapport sur la mise en œuvre des obligations internationales au Canada.