behavioral

La Direction

Fannie Lafontaine, co-directrice et fondatrice

 

Co-directrice et fondatrice de la Clinique, professeure agrégée de l’Université Laval et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la justice pénale internationale et les droits fondamentaux, Fannie Lafontaine est titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université Laval (1999, LL.B., avec distinction), d’une maîtrise de l’Université de Cambridge (2004, LL.M., avec honneurs de « 1st class ») et d’un doctorat de l’Université nationale d’Irlande Galway (2011, Ph.D.).

Après avoir débuté sa carrière comme stagiaire puis avocate de litige au cabinet McCarthy Tétrault, elle devient auxiliaire juridique à la Cour suprême du Canada auprès de l’honorable Louise Arbour. Puis, en 2004, elle travaille pour une ONG de défense des droits de la personne à Rio de Janeiro. C’est à ce moment qu’elle est recrutée à titre de spécialiste en droits de l’homme et assistante juridique auprès du président Antonio Cassese de la Commission internationale d’enquête des Nations Unies sur le Darfour. En 2005, elle intègre le Cabinet exécutif du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, qu’elle quittera en 2007 pour occuper ses fonctions actuelles de professeure à l’Université Laval. En plus d’être membre du Barreau du Québec, Fannie Lafontaine est également membre du Conseil d’administration d’Avocats sans frontières - Canada, du Conseil canadien pour le droit international et du comité éditorial du Journal of International Criminal Justice.

Elle est récipiendaire de plusieurs prix et distinctions, dont le prix Louis-Philippe Pigeon remis par le Jeune Barreau du Québec en 2007 et de plusieurs Maillets remis par les étudiants pour souligner la qualité de son enseignement.

Consultez son profil.


Julia Grignon, co-directrice

 

La professeure Julia Grignon est titulaire d’une licence en droit de l’Université de Rouen (France, 2000), d’une maîtrise en droit public de l’Université du Québec à Montréal (2001), d’un diplôme d’études approfondies de droit public de l’Université de Rouen (France, 2002) et d’un doctorat de l’Université de Genève (Suisse, 2012).

Après avoir débuté sa carrière à la Fédération internationale de l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture à Paris, elle a travaillé en tant qu’administratrice du Concours Jean-Pictet, dont elle est membre du Comité depuis 2008. Elle a également été formatrice à l’Institut BIOFORCE Développement à Lyon (France), dans un module dédié à l’environnement de la solidarité internationale. Entre 2007 et 2012, elle a été assistante d’enseignement et de recherche au sein du Département de droit international et organisation internationale de la Faculté de droit de l’Université de Genève.

Elle est membre de l’Institut québécois des hautes études internationales et co-responsable du Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen Orient qu’elle a contribué à créer.

Consultez son profil.


Érick Sullivan, directeur adjoint

 

Érick Sullivan est avocat et travaille pour la Clinique de droit international pénal et humanitaire depuis 2010. Il occupait les fonctions d’auxiliaire de recherche au moment de son recrutement au poste de directeur adjoint, en septembre 2012.

Diplômé en droit de l’Université Laval (LL.B., 2009), il a réalisé, en 2010, un stage au Tribunal pénal international pour le Rwanda auprès de la défense de Callixte Nzabonimana sous la supervision de Me Philippe Larochelle. En 2008, il a été l’un des organisateurs de la 11e édition de la Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe (SPECQUE) à Québec et a réalisé un stage à la Direction générale des affaires juridiques et parlementaires de l’Assemblée nationale du Québec. Membre de l’équipe finaliste récipiendaire du prix Katia-Boustany au Concours de procès simulé en droit international public Charles-Rousseau qui s’est déroulé au Liban en 2011, il a collaboré à l’intervention du Groupe d’études en droits et libertés de la personne de la Faculté de droit de l’Université Laval (GEDEL) devant la Cour suprême du Canada dans l’affaire Momin Mohammad Khawaja.